Imprimer

Maison Delachaize

Montcenis comptait au 17ème siècle une quinzaine de familles anciennes au-dessus du commun, dont les hôtels donnaient à la petite ville une allure aristocratique.

La maison occupée par Monsieur François Delachaize a été construite à la fin du XVII ème siècle.

Derrière la façade 18ème siècle, elle possédait de beaux jardins à la Française, ainsi que bassin et bel escalier de pierre.

François Delachaize est destiné à l’état militaire.
A 20 ans, il abandonne le service du Roi pour faire son droit à la toute jeune université de Dijon.
Il épouse Marguerite Prost en 1755 et s’installe dans le bourg ancestral où chacun s’attend à le voir acquérir un office juridique.
Or, à la surprise générale, il se lance dans l’exploitation houillère.

C’est en 1782 que Monsieur Delachaize fournit à la Fonderie Royale de Canons le charbon nécessaire à la fabrication de la « fonte au coke ».

C’est ainsi qu’est né Le Creusot avec sa première fonderie, et que sonna le déclin de Montcenis, amputé de son territoire industriel et minier pour ériger Le Creusot en commune en 1793.

 

 

Le 10 octobre 2015, les descendants de Monsieur François Delachaize se sont regroupés à Montcenis.

Le Conseil municipal a décidé de poser sur la maison qu’il a habité, une plaque en l’honneur de ce pionnier de l’industrie moderne du Creusot. 

 

 

 

Michel Rey, Maire de Montcenis, a demandé à Monsieur Patrice de la Chaise et à Monsieur Marc Thirault de dévoiler la plaque.